L'Espagne traverse la pire crise dont nous nous souvenions depuis que notre pays est devenu une démocratie moderne, il y a 40 ans. Le nouveau coronavirus a tué plus de 22 000 personnes et infecté au moins 220 000 personnes.

Nos congrégations évangéliques n'ont pas été épargnées par cette pandémie, et je fais partie de ceux qui ont été hospitalisés à cause du COVID-19.

Je suis le pasteur d'une Église de 350 personnes dans une petite ville sur la côte atlantique. Je suis également leader national de ma confession et président de l'Alliance évangélique espagnole. Mais j'ai été arrêté dans ma trajectoire après avoir été infecté.

Après 21 jours de lutte contre la maladie à la maison et à l'hôpital, j'ai reçu un congé médical. J'étais reconnaissant et plein de joie. J'étais également très conscient que d'autres, encore plus jeunes et en meilleure santé que moi, avaient perdu la vie.

En tant que pays, nous continuons à souffrir alors même que nous nous dirigeons vers un avenir incertain. Dans ma propre famille, les gens luttent toujours contre le virus, y compris ma femme et ma belle-mère. Mais voici six leçons basées sur notre expérience, à ce jour, en Espagne alors que nous nous efforçons d'aimer de la bonne façon Dieu et notre prochain dans le cadre de cette pandémie.

1. Souvenons-nous que nous ne sommes pas invincibles.

Cette première ...

Subscriber access only You have reached the end of this Article Preview

To continue reading, subscribe now. Subscribers have full digital access.