Une note de l'éditeur: Une version plus ancienne sous-entend que les personnes ne puissent pas chanter durant les rencontres. La suggestion est en fait de porter un masque lorsque l'on chante ou parle. Voir le tableau mis à jour pour plus d'info.

Les quatre derniers mois ont représenté une période extraordinaire pour notre monde. La propagation d'un nouveau coronavirus, COVID-19, a explosé dans le monde entier. Dans son sillage sont apparues des images de salles d'urgence remplies, de patients en soins intensifs sous ventilateur et de familles en deuil suite à la perte de leurs proches. Pour limiter la propagation de ce virus, la plupart des gouvernements ont dû prendre des mesures strictes de confinement à domicile. Cette mise en oeuvre très brutale s'est avérée nécessaire car de nombreux pays n'étaient tout simplement pas préparés à la propagation rapide de ce virus. Si rien n'avait été fait, l'augmentation rapide des infections aurait submergé les systèmes de santé et les décès auraient rapidement augmenté.

Au cours de cette période, les Églises de tout le pays ont fermé leurs portes aux cultes et aux ministères impliquant la présence physique des personnes. Comme pour de nombreuses actions préventives, nous ne saurons peut-être jamais jusqu'à quel point de telles mesures ont limité la propagation du COVID-19. Mais je suis certain que cela a empêché de nombreuses infections et décès qui auraient eu lieu parmi les fidèles, ...

Subscriber access only You have reached the end of this Article Preview

To continue reading, subscribe now. Subscribers have full digital access.