Jump directly to the Content

News&Reporting

George Floyd a laissé un héritage évangélique à Houston

En tant que personne de paix, «Big Floyd» a ouvert la porte à des opportunités de ministère dans les projets de logement de Third Ward.
|
EnglishespañolPortuguês简体中文한국어Indonesian繁体中文
George Floyd a laissé un héritage évangélique à Houston
Image: Nijalon Dunn / Courtesy of Resurrection Houston

Le reste du pays connaît George Floyd à partir de plusieurs minutes de séquences de téléphone portable capturées pendant ses dernières heures. Mais, dans le Third Ward de Houston, ils connaissent Floyd pour la façon dont il a vécu pendant des décennies — un mentor pour une génération de jeunes hommes et une «personne de paix» suscitant des ministères dans la région.

Avant de déménager à Minneapolis suite à une proposition d'emploi grâce à un programme de travail chrétien, l'homme de 46 ans a passé presque toute sa vie dans le troisième quartier historiquement noir, où il était appelé «Big Floyd» et considéré comme un «OG», c'est-à-dire de facto comme un leader communautaire et parmi les plus anciens hommes d'État, disent ses partenaires du ministère.

Floyd a parlé de briser le cycle de violence qu'il a vu parmi les jeunes et a utilisé son influence pour amener des ministères extérieurs dans la région pour faire du discipulat et de la sensibilisation, en particulier dans le projet de logement de Cuney Homes, connu localement sous le nom de « Les Briques».

"George Floyd était une personne de paix envoyée par le Seigneur qui a contribué à la promotion et au développement de l'Évangile dans un endroit où je n'ai jamais vécu", a déclaré Patrick PT Ngwolo, pasteur de l'Église Resurrection Houston, qui tient des cultes à Cuney.

"La plate-forme qui a été établie pour nous permettre d'atteindre ce quartier et les centaines de personnes que nous avons atteintes tout au long de cette période et jusqu'à présent ont été construites sur le dos de gens comme Floyd", a-t-il déclaré à Christianity Today .

Ngwolo et ses collègues dirigeants ont rencontré Floyd en 2010. C'était un imposant invité de presque 2 mètres qui s'est présenté à nous lors d'un concert de soutien qu'ils avaient organisé pour Third Ward. Dès le début, Big Floyd a clairement défini ses priorités.

«Il a dit: 'J'aime ce que tu fais. Le quartier en a besoin, la communauté en a besoin, et si vous vous intéressez aux affaires de Dieu, c'est mon affaire ' », a déclaré Corey Paul Davis, un artiste hip-hop chrétien qui a participé aux réunions à Resurrection Houston. «Il a dit:« Tout ce dont vous avez besoin, où que vous alliez, dites-leur que Floyd a dit que tout va bien. Je suis derrière vous tous. »

L'Église a développé son engagement dans cette zone, notamment en organisant des études bibliques et en aidant à faire les courses à l'épicerie et les visites chez le médecin. Floyd n'a pas seulement permis l'accès à la zone et accordé sa protection; il a aussi prêté main forte alors que l'Église organisait des cultes, des tournois de basket-ball à trois contre trois, des barbecues et des baptêmes communautaires.

«Il a aidé à repousser la cuve du baptême, comprenant que les gens allaient prendre une décision de foi et se faire baptiser juste au milieu des projets en cours. Il pensait que c'était incroyable », a déclaré Ronnie Lillard, qui se produit sous le nom de Reconcile . «Les choses qu'il disait aux jeunes hommes faisaient toujours référence au fait que Dieu l'emporte sur la culture de la rue. Je pense qu'il voulait voir des jeunes hommes déposer les armes et avoir Jésus dans le coeur à la place d'une vie dans les rues. »

Plus de 50 personnes ont été tuées au cours des dernières années dans ce que les Autorités décrivent comme une guerre des gangs s'étendant de Third Ward jusqu'au Sud-Est de Houston.

Il peut être difficile pour les étrangers de gagner la confiance, voire d'assurer la sécurité, en venant de leur propre initiative. Le «sceau d'approbation» accordé par une figure comme Floyd est crucial pour le discipulat urbain, qui nécessite l'accès à la zone, la direction à suivre et la compréhension du contexte pour être efficace.

« Sa foi consistait à avoir un cœur pour Third Ward qui avait été radicalement changé par l'Évangile, et sa mission consistait à donner aux autres croyants la possibilité d'y pénétrer pour y répandre davantage encore l'Évangile », a déclaré Nijalon Dunn, qui a été baptisé à Cuney. «Il y a des choses que Floyd a faites pour nous que nous ne saurons jamais avant d'être de l'autre côté de l'éternité. Il y avait des moments où nous avions église aux Briques jusqu'à 15 h, et à 16 h 30, ils tiraient directement sur les terrains de basket-ball. »

Dunn a partagé des photos de Floyd lors de son baptême et lors de ses matchs de basket-ball. Le manche de Floyd incluait le nom «BigFloyd4God».

Les hommages et les prières de lamentation des autres chrétiens se sont répandus sur les réseaux sociaux alors que la nouvelle de la mort de Floyd se répandait cette semaine. Sur Twitter, Davis a décrit Floyd comme «la définition de « Soyez le changement que vous voulez voir » » et a partagé un hommage vidéo qui a été visionné 1,1 million de fois. L'artiste populaire hip-hop chrétien Propaganda a republié les réflexions de ses collègues artistes qui connaissaient Floyd en disant: « C'était un ami de mes amis.»

Floyd a déménagé au Minnesota vers 2018, a déclaré sa famille au Houston Chronicle . Il était là pour un programme de formation de disciples incluant un placement professionnel, selon le pasteur Ngwolo. "Un 'Bricks boy' ne quitte pas seulement Third Wall pour aller au Minnesota!" a-t-il dit. Floyd a dit à Dunn qu'il avait l'intention de revenir cet été.

Bien qu'il ne soit jamais rentré chez lui, il sera «immortalisé pour toujours dans la communauté de Third Ward», a déclaré Lillard. «Sa peinture murale sera sur les murs. Chaque jeune et chaque jeune homme qui grandira, connaîtra George Floyd. Les gens qui l'ont connu personnellement se souviendront de lui comme d'une lumière positive. Les gars de la rue lui disent: «Mec, s'il a pu changer sa vie, je peux changer la mienne.» »

Les responsables des différents ministères ont entendu des membres de la communauté de Third Ward appeler Floyd leur frère, leur oncle ou même leur père parce qu'ils n'avaient pas d'autres personnages masculins plus âgés en vue susceptibles d'exercer une influence positive sur eux.

Les personnes endeuillées se sont réunies mardi soir pour une veillée de prière à Emancipation Park, un site historique de Third Ward qui était autrefois le seul parc ouvert aux Afro-Américains à Houston pendant la période de ségrégation de Jim Crow. Ngwolo rencontre cette semaine des pasteurs de toute la région pour pleurer ensemble.

La vidéo virale de Floyd épinglée sur le trottoir par un officier de police du Minnesota rejoint un canon dévastateur d'images de téléphone portable montrant la police utilisant la force contre des hommes noirs. Ses amis dans le ministère ont déclaré que lorsqu'ils ont appris la nouvelle, ils n'étaient pas prêts à regarder un autre clip si peu de temps après l'enregistrement d'Ahmaud Arbery abattu alors qu'il faisait du jogging en Géorgie et la vidéo d'une femme appelant le 911 à l'encontre d'un homme noir regardant des oiseaux dans le Central Park de New York. Mais ensuite Lillard a envoyé un texto: C'était Big Floyd.

Il y a tellement d'incrédulité à pouvoir rassembler à partir de ce genre de meurtre. Ce sont des hommes noirs aussi. Malgré leur innocence, leur foi, leurs bonnes actions, ils ont chacun leurs propres histoires en ce qui concerne le fait d'être soupçonnés, humiliés et menacés par les Autorités, a déclaré Lillard à CT.

Et maintenant, ils sont placés dans la position de se souvenir à juste titre d'un homme qu'ils connaissaient comme un doux géant, une inspiration pour son quartier et une force positive de changement. Mais ils disent aussi que cela ne devrait pas avoir d'importance. Il était un porteur d'image, et cela aurait dû suffire à le garder du traitement agressif qu'ils ont vu dans le clip viral. La famille et les partisans de Floyd disent que les officiers impliqués — qui ont été depuis licenciés de la section — devraient être accusés de meurtre.

Le pasteur Ngwolo essaie de continuer à traiter les informations, mais un thème sur lequel il revient sans cesse est celui de l'effusion du sang innocent. Après que la supériorité et l'animosité de Caïn l'ont poussé à tuer Abel, les Écritures nous disent: «Le Seigneur a dit: 'Qu'as-tu fait? Ecoutez! Le sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi »» (Gen. 4:10).

«Si vous avancez de 2 000 ans, il y a une autre victime innocente dont le sang parlait encore mieux que celui d'Abel. … Le sang de Jésus dit qu'il peut nous racheter à travers ces temps sombres et périlleux », a déclaré Ngwolo. «J'ai espoir parce que, tout comme Abel est une figure du Christ, je vois aussi mon frère [Floyd] comme une figure du Christ, nous montrant une réalité plus grande. Dieu nous entend. Il entend son cri même depuis la terre maintenant. La vengeance aura lieu sur la croix ou aura lieu le jour du jugement. »

Traduit par Jean-Paul Rempp

[ This article is also available in English español Português 简体中文 한국어 Indonesianand 繁体中文. See all of our French (Français) coverage. ]

Read These Next

close